Alerte aux punaises dans un CPE Annabelle Blais Éducation

Mercredi 18 nov 2015

Découvrez Ma Presse
Me connecter

Pour utiliser cette fonction, vous devez être membre Ma Presse

UTILISEZCONNECTEZ-VOUS

Vous n’êtes pas encore membre ?
M’inscrire »

L’utilisation de Facebook sert uniquement à simplifier votre inscription.
Aucune de vos activités sur Ma Presse ne sera partagée sur votre page Facebook sans votre consentement.

Accessible sur lapresse.ca, La Presse+ et La Presse Mobile, Ma Presse est votre espace personnel où sont regroupées vos activités effectuées sur l’un ou l’autre de nos produits numériques.

La sauvegarde multiplateforme
Accédez aux articles et galeries de photos sauvegardés à partir de lapresse.ca, de La Presse+ ou de La Presse Mobile.

Votre historique
Retrouvez la liste de vos activités, incluant vos sauvegardes, partages et commentaires.

Votre compte
Retrouvez vos données personnelles : profil et inscriptions aux infolettres.

La Presse.ca

 Retour à l’accueil

Vidéos
Photos
Débats

13°C

Montréal
Changer de ville

Personnaliser votre météo
Fermer

Actualités
International
Affaires
Sports
Auto
Arts
Cinéma
Vivre
Vins
Voyage
Maison
Techno

Politique
Montréal
Régional
Justice et affaires criminelles
Santé
Éducation
Environnement
Sciences
International
Insolite

Accueil > 
Actualités > 
Éducation > Alerte aux punaises dans un CPE 

Alerte aux punaises dans un CPE

Agrandir
Entre les heures supplémentaires, les frais d’exterminateur et la fermeture temporaire, la directrice estime que ces deux punaises lui ont coûté entre 10 000$ et 12 000$.
PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Ajouter

Partage

Tweet

À lire aussi
D’égal à égale
Être père ailleurs: le papa qui n’a pas froid aux yeux
Centre de la petite enfance Le colibri : rénover ou reconstruire?
Garderies: des ratés dans la création du guichet unique
Garderies: le guichet unique prend forme

Sur le même thème
CPE |
Préscolaire |
Famille |
Services sociaux

Du même auteur
Le centre de détention Tanguay pour femmes fermera ses portes
Fillette attaquée par un chien à Brossard
Attaque homophobe présumée à Saint-Tite
Logement à Montréal: le PQ demande à Québec d’agir rapidement
Le Bloc juge «grotesque» d’être comparé au Front national

Annabelle BlaisLa PresseSuivre @annabelleblais

Elles ne font que 5 mm. Et pourtant, ces deux punaises ont causé tout un émoi et coûté plus de 10 000$ à un centre de la petite enfance (CPE) de Rosemont-La Petite-Patrie, où on les a trouvées sur le corps d’un poupon, il y a 10 jours. Cette garderie est loin d’être la seule touchée par ce fléau. Elles sont même de plus en plus nombreuses à Montréal.

Dans le petit pot de plastique transparent qui leur sert maintenant de cercueil, les deux punaises de lit sont maintenant hors d’état de nuire. Le récipient trône sur le bureau de Marie, la directrice du CPE, qui a accepté de parler à La Presse à condition de ne pas nommer son centre.

Par la fenêtre, on voit sur la neige une montagne de bacs en plastique où se trouvent des jouets. Si des punaises ont trouvé refuge dans la robe d’une poupée, elles devraient finir par y mourir de froid.

«Les punaises, c’est comme un cancer», affirme Marie. Lorsque ses employés ont trouvé les insectes sur le corps du poupon, les parents des 73 enfants ont tous été avertis par courriel et le CPE a fermé ses portes pendant deux jours.

«On a travaillé sans relâche tout au long du week-end pour nettoyer», explique Marie. Des exterminateurs ont traité l’immeuble à la chaleur et à la vapeur. Seul le sous-sol, où les enfants ne vont jamais, a été traité avec des pesticides.

«C’est très compliqué d’intervenir dans les garderies, on ne peut pas utiliser les mêmes traitements et pesticides», indique Harold Leavey, président de l’entreprise d’extermination Maheu.

Entre les heures supplémentaires, les frais d’exterminateur et la fermeture temporaire, la directrice estime que ces deux punaises lui ont coûté entre 10 000$ et 12 000$.

Les parents rencontrés à la sortie du centre vendredi dernier semblaient avoir été rassurés par la réaction prompte de la garderie.

Le cas de Marie n’est pas unique. «Je ne peux pas croire qu’on est le premier CPE à qui ça arrive, certains doivent en avoir sans même le savoir», soupire la directrice.

De plus en plus fréquent

M. Leavey confirme que les interventions dans les garderies se sont multipliées ces deux dernières années, alors que Montréal est aux prises avec une épidémie depuis cinq ans. «En sept mois, j’ai traité une dizaine de CPE. Les années précédentes, j’en traitais une ou deux et il y a 10 ans, les garderies ne m’appelaient jamais», illustre l’exterminateur. Il est aussi régulièrement appelé pour traiter des écoles, des hôpitaux, des taxis, des salles de cinéma et des restaurants.

«On intervient de plus en plus dans les institutions publiques, ce qui montre que le problème s’aggrave», précise-t-il. D’ailleurs, cet hiver, son équipe est plus occupée qu’à l’habitude, ce qui lui fait craindre le pire pour l’été prochain.

La réaction du personnel du CPE de Marie a permis d’éviter l’infestation… pour le moment. Mais le problème risque de se reproduire si le propriétaire du logement où le poupon vit ne réagit pas rapidement.

Comme elle n’a pu joindre ce propriétaire, la directrice a envoyé une mise en demeure pour lui ordonner de traiter son logement. Si elle n’a pas de nouvelles aujourd’hui, la Ville s’en mêlera et pourrait ordonner l’intervention des exterminateurs.

La Presse a réussi à joindre le propriétaire de l’immeuble, qui se trouvait à l’extérieur du pays. Il n’était pas au courant de la présence de punaises dans ses logements et n’avait pas pu prendre connaissance de la mise en demeure. Son retour au pays est prévu aujourd’hui.

Pendant ce temps, l’enfant continue de fréquenter le CPE. À son arrivée, il est dévêtu et on lui enfile aussitôt de nouveaux vêtements. Ceux qu’il portait sont déposés dans la sécheuse pendant 45 minutes avant d’être rangés dans un sac en plastique hermétique.

Il n’est pas question de retirer l’enfant du service puisqu’on ne peut rompre le contrat à moins de prouver la négligence des parents. Marie refuse de juger la famille, qu’elle qualifie de «vulnérable». Elle insiste toutefois sur l’importance de ne pas cacher les problèmes de punaises.

«Quand on a des punaises, il faut le dire», souligne-t-elle.

«La grande difficulté des punaises en CPE est que tout dépend du parent, confirme M. Leavey. J’ai même un cas d’une garderie où on ne sait pas qui apporte les punaises, on peut bien traiter… mais on sait que les punaises reviendront.»

Partager

Tweet

publicité

Retour
Haut

publicité

Les plus populaires : Actualités

Dernièreheure
Dernierjour
Dernièresemaine

Square Viger : le Daudelin sauvé en partie

Identité: Anglade dénonce les positions «radicales» de la CAQ

La loterie Lotto Max offre un gros lot record de 60 millions

«L’homme chèvre» raconte la vie de troupeau

Santé: des listes d’attente artificiellement diminuées, accuse l’APTS

La question du niqab enflamme le débat des chefs

Terrebonne: le Parti conservateur se distancie d’un candidat-vedette

Sondage Ekos/La Presse: bond spectaculaire des conservateurs

Procès Turcotte: «Tu es un imbécile», a lancé un policier

Forte opposition au niqab partout au pays

Les villes pourront imposer leurs conditions de travail

Une femme meurt au marathon de Montréal

Sondage Ekos/La Presse: bond spectaculaire des conservateurs

Meurtre dans Rivière-des-Prairies: la victime liée à la mafia

Tous les plus populaires de la section Actualitéssur Lapresse.ca »

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file; Vidéos >

Tweet

La nouvelle vie de Réjean Léveillé
04:18

Débat des chefs de Maclean’s
02:03

Plus de vidéos »

publicité

Autres contenus populaires

Auto
Cinéma
Maison

Volkswagen cesse de commercialiser des modèles aux États-Unis

Le patron de Volkswagen «infiniment désolé»

Le patron de Volkswagen démissionne

Affaire Volkswagen: «On a totalement merdé»

Les adversaires du diesel galvanisés par le scandale Volkswagen

Le mirage, seul film québécois du top 20 estival

Johnny Depp: transformation intérieure

Tournage de Les p’tits cochons 2: les petits cochons grandissent

TIFF : le prix du public décerné à Room

Love ouvrira la section Temps Ø du FNC

Appel à tous: des maisons figées dans le temps

Ville-Marie: travail récompensé

Quoi faire au jardin avant l’arrivée du froid?

Produits d’ameublement: des substances néfastes découvertes

Chics condos LEED à Saint-Lambert

publicité

la liste:9270:liste;la boite:219:box

À découvrir sur lapresse.ca

Bulgarie
L’âme et les montagnes bulgares

Mode
P’tit mec p’tite nana: les vies de Jessica

Entrevues
The Dears: inspiré par l’incertitude

Nouvelles
La chanson de Spectre dévoilée

Hockey
Francis Bouillon annonce sa retraite

image title
Fermer

À propos de nous
Nous joindre
LA PRESSE – Carrières chez nous
 

Internet

Information en continu
Rester connecté

Facebook
Twitter
Google+
RSS

Alertes
Infolettre
Lapresse.ca en page d’accueil

Régions
Montréal: La Presse
Québec: Le Soleil
Trois-Rivières: Le Nouvelliste
Gatineau / Ottawa: Le Droit
Sherbrooke: La Tribune
Saguenay / Lac-St-Jean: Le Quotidien
Granby: La Voix de l’Est

Archives
Recherche
Archives payantes
La Presse-écoles

Détente
Caricatures
Casse-tête
Concours
Horoscope
Mots croisés
Quiz
Sudoku

Services
Agenda culturel
Horaire cinéma
 
Météo
Bourse
Résultats sportifs
 
Nécrologie

Mobile

Applications
La Presse+
iPad 2 ou plus ou iPad mini
Tablettes Android compatibles
La Presse Mobile
Sur iPhone et Android

Journaux

Abonnements papier
Montréal: La Presse
Québec: Le Soleil
Trois-Rivières: Le Nouvelliste
Gatineau / Ottawa: Le Droit
Sherbrooke: La Tribune
Saguenay / Lac-St-Jean: Le Quotidien,
Le Progrès-Dimanche
Granby: La Voix de l’Est

Cahiers spéciaux
 
Éditions La Presse
 
Librairie La Presse
 
Petites annonces

Abonnements électroniques
Versions électroniques

Sites partenaires

Workopolis : offres d’emplois
Tuango : offres du jour

Du Proprio : Maisons à vendre

 
Actualités
International
Affaires
Sports
Auto
Arts
Cinéma
Vivre
Voyage
Vins
Maison
Techno

Plan du site
Modifier votre profil
Foire aux questions
Nous joindre
Conditions d’utilisation
Politique de confidentialité
Annoncez dans nos médias

© La Presse, ltée. Tous droits réservés.

 

Alerte aux punaises dans un CPE | Annabelle Blais | Éducation