L'enfer des camps nordcoréens raconté par deux survivants Nina

Dimanche 27 déc 2015

Faites de Cyberpresse votre page d’accueil

Découvrez Ma Presse
Me connecter

Pour utiliser cette fonction, vous devez être membre Ma Presse

UTILISEZCONNECTEZ-VOUS

Vous n’êtes pas encore membre ?
M’inscrire »

L’utilisation de Facebook sert uniquement à simplifier votre inscription.
Aucune de vos activités sur Ma Presse ne sera partagée sur votre page Facebook sans votre consentement.

Accessible sur lapresse.ca, La Presse+ et La Presse Mobile, Ma Presse est votre espace personnel où sont regroupées vos activités effectuées sur l’un ou l’autre de nos produits numériques.

La sauvegarde multiplateforme
Accédez aux articles et galeries de photos sauvegardés à partir de lapresse.ca, de La Presse+ ou de La Presse Mobile.

Votre historique
Retrouvez la liste de vos activités, incluant vos sauvegardes, partages et commentaires.

Votre compte
Retrouvez vos données personnelles : profil et inscriptions aux infolettres.

La Presse.ca

 Retour à l’accueil

Vidéos
Photos
Débats

13°C

Montréal
Changer de ville

Personnaliser votre météo
Fermer

Actualités
International
Affaires
Sports
Auto
Arts
Cinéma
Vivre
Vins
Voyage
Maison
Techno

Afrique
Amérique latine
Asie & Océanie
États-Unis
Europe
Moyen-Orient
Dossiers

Accueil > 
International > 
Asie & Océanie > L’enfer des camps nord-coréens raconté par deux survivants 

L’enfer des camps nord-coréens raconté par deux survivants

Agrandir
Shin Dong-hyuk est la seule personne connue à être née dans un camp nord-coréen et à avoir réussi à s’en évader. Il a raconté son histoire dans un livre publié par le journaliste Blaine Harden, intitulé Escape from Camp 14.
PHOTO JEAN-CHRISTOPHE BOTT, AP/KEYSTONE

Ajouter à Ma Presse
Partager

Tweet

Taille du texte
Imprimer

Envoyer

À lire aussi
Gaza: Israël ferme l’enquête sur sa frappe meurtrière de novembre
Kerry promet de défendre le Japon contre la Corée du Nord
Psy chante devant 50 000 fans à Séoul
Kerry met en garde la Corée du Nord, qui menace le Japon
Pyongyang célèbre l’accession au pouvoir de Kim Jong-un

Sur le même thème
Ong |
Organisation des Nations Unies |
ONG |
Droits de l’Homme |
Famille

Nina LarsonAgence France-PresseGenève

Les camps de prisonniers en Corée du Nord sont un monde de torture et de travaux forcés, selon deux anciens détenus venus témoigner à Genève lors d’une réunion sur les droits de l’homme organisée par des ONG.«J’ai vu tous les jours des actes de torture, ainsi que des gens mourir de malnutrition et de faim», a déclaré Kang Chol-hwan dans un entretien avec l’AFP. «J’ai vu de nombreux amis mourir, et moi-même je suis presque mort de malnutrition.»

Agrandir
Le Camp 15 dévoilé par une image satellite.
Image AFP/AMNISTIE INTERNATIONALE

Âgé de 43 ans, Kang a été interné au Camp 15 avec sa famille lorsqu’il était enfant, et il y est resté 10 ans.
Shin Dong-hyuk, 30 ans, a pour sa part été détenu au Camp 14, où il est né et a passé les 23 premières années de sa vie. Il y a été torturé et contraint à des travaux forcés avant de s’en évader il y a sept ans.
Shin est la seule personne connue à être née dans un camp nord-coréen et à avoir réussi à s’en évader. Il a raconté son histoire dans un livre publié par le journaliste Blaine Harden, intitulé Escape from Camp 14.
Le Camp 14 est un immense camp de travail, comprenant plusieurs «villages», mais aussi des usines, des fermes et des mines.
Selon le Comité pour les droits de l’homme en Corée du Nord, une organisation non gouvernementale, environ 200 000 personnes seraient internées dans des camps en Corée du Nord. D’après cette source, quelque 400 000 personnes y sont mortes des suites de tortures, de famine, de maladie ou exécutées.
Le père et le grand-père de Shin avaient été envoyés dans le camp après que deux de ses oncles eurent fui en Corée du Sud.
Shin était censé passer toute sa vie en détention en raison du système nord-coréen de «culpabilité par association», qui punit trois générations d’une même famille lorsqu’un membre de cette famille a fauté.
«La naissance d’un enfant est une bénédiction dans le monde extérieur, mais dans le camp les enfants qui naissent deviennent des esclaves comme leurs parents», a expliqué Shin à l’AFP.
Dans ces camps où ne pas rapporter les méfaits d’autres prisonniers peut être passible de mort, Shin a dévoilé à un garde à l’âge de 13 ans, selon son récit, les plans d’évasion de sa mère et de son frère aîné, et il n’a éprouvé aucun remords lorsqu’il a assisté à leur exécution.
Shin avoue ne s’être jamais senti proche d’eux ni de personne d’autre dans ce camp où chaque personne était un concurrent potentiel pour la maigre ration de bouillie à base de choux qui assure la subsistance des prisonniers.
Mais les choses ont changé depuis sa sortie du camp. «Je ressens à présent qu’ils m’étaient chers», a-t-il dit.
Shin raconte qu’il n’avait aucune notion du monde extérieur jusqu’à sa rencontre avec un prisonnier qui avait vécu à l’étranger et lui décrivait tous les aliments auxquels il avait goûté.
«Je ne comprenais absolument pas ce qu’était la liberté, je me suis seulement évadé à cause de la nourriture», a-t-il dit.
Shin, qui vit désormais en Corée du Sud, tente de faire mieux connaître les conditions de vie dans les camps nord-coréens.
«Aujourd’hui, je suis en dehors du camp, mais tous les jours, je parle de la situation dans le camp», a-t-il dit. «Dans ma tête, je suis toujours dans le camp».
Lors de leur entretien avec l’AFP, les deux transfuges, qui s’exprimaient en coréen et dont les propos étaient traduits par un interprète, ont été jusqu’à comparer le système concentrationnaire nord-coréen aux camps d’extermination nazis.
«Les gens pensent que l’Holocauste fait partie du passé, mais cela correspond toujours à une réalité. Cela continue en Corée du Nord», a affirmé Shin.
«Fondamentalement, c’est la même chose qu’Auschwitz», a renchéri Kang. «Les méthodes sont peut-être différentes, mais les effets sont les mêmes, c’est monstrueux!».
Les deux hommes pensent que la communauté internationale devrait se mobiliser davantage pour aider les Nord-Coréens. Selon Kang, elle doit profiter d’un sentiment d’opposition grandissant dans la population de ce pays communiste.
Après avoir rencontré Shin, la Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, Navi Pillay, a lancé un appel pour une enquête internationale approfondie «sur l’une des pires» situations au monde.

Partager

Tweet

lapresse.ca vous suggère

Asie & Océanie
Pyongyang brûle Obama dans une vidéo propagandiste
La Maison-Blanche a qualifié mercredi de «propagande provocatrice» une vidéo élaborée par la Corée du Nord montrant le président Barack Obama brûlé… »

publicité

Retour
Haut

publicité

Les plus populaires

Dernière
heure
Dernier
jour
Dernière
semaine

Identité: Anglade dénonce les positions «radicales» de la CAQ

Square Viger : le Daudelin sauvé en partie

Démission du président républicain de la Chambre

Dernière Heure Félix et Meira représentera le Canada aux Oscars

La loterie Lotto Max offre un gros lot record de 60 millions

Décès du comédien Hugo St-Cyr

La question du niqab enflamme le débat des chefs

Terrebonne: le Parti conservateur se distancie d’un candidat-vedette

Sondage Ekos/La Presse: bond spectaculaire des conservateurs

Les villes pourront imposer leurs conditions de travail

Saint-Tite: Marc-André Paquin accusé de voies de fait graves

Exclusif Mike Ward est-il allé trop loin avec le «Petit Jérémy»?

Une femme meurt au marathon de Montréal

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca »

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file; Vidéos >

Tweet

Une pub de condoms censurée au Pakistan
01:55

À la défense des fils
02:36

Plus de vidéos »

publicité

Autres contenus populaires

Auto
Cinéma
Maison

Volkswagen cesse de commercialiser des modèles aux États-Unis

Le patron de Volkswagen «infiniment désolé»

Le patron de Volkswagen démissionne

Affaire Volkswagen: «On a totalement merdé»

Les adversaires du diesel galvanisés par le scandale Volkswagen

Le mirage, seul film québécois du top 20 estival

Johnny Depp: transformation intérieure

Tournage de Les p’tits cochons 2: les petits cochons grandissent

TIFF : le prix du public décerné à Room

Love ouvrira la section Temps Ø du FNC

Appel à tous: des maisons figées dans le temps

Ville-Marie: travail récompensé

Quoi faire au jardin avant l’arrivée du froid?

Produits d’ameublement: des substances néfastes découvertes

Chics condos LEED à Saint-Lambert

publicité

la liste:9270:liste;la boite:219:box

À découvrir sur lapresse.ca

Bulgarie
L’âme et les montagnes bulgares

Mode
P’tit mec p’tite nana: les vies de Jessica

Entrevues
The Dears: inspiré par l’incertitude

Nouvelles
La chanson de Spectre dévoilée

Hockey
Francis Bouillon annonce sa retraite

image title
Fermer

À propos de nous
Nous joindre
LA PRESSE – Carrières chez nous
 

Internet

Information en continu
Rester connecté

Facebook
Twitter
Google+
RSS

Alertes
Infolettre
Lapresse.ca en page d’accueil

Régions
Montréal: La Presse
Québec: Le Soleil
Trois-Rivières: Le Nouvelliste
Gatineau / Ottawa: Le Droit
Sherbrooke: La Tribune
Saguenay / Lac-St-Jean: Le Quotidien
Granby: La Voix de l’Est

Archives
Recherche
Archives payantes
La Presse-écoles

Détente
Caricatures
Casse-tête
Concours
Horoscope
Mots croisés
Quiz
Sudoku

Services
Agenda culturel
Horaire cinéma
 
Météo
Bourse
Résultats sportifs
 
Nécrologie

Mobile

Applications
La Presse+
iPad 2 ou plus ou iPad mini
Tablettes Android compatibles
La Presse Mobile
Sur iPhone et Android

Journaux

Abonnements papier
Montréal: La Presse
Québec: Le Soleil
Trois-Rivières: Le Nouvelliste
Gatineau / Ottawa: Le Droit
Sherbrooke: La Tribune
Saguenay / Lac-St-Jean: Le Quotidien,
Le Progrès-Dimanche
Granby: La Voix de l’Est

Cahiers spéciaux
 
Éditions La Presse
 
Librairie La Presse
 
Petites annonces

Abonnements électroniques
Versions électroniques

Sites partenaires

Workopolis : offres d’emplois
Tuango : offres du jour

Du Proprio : Maisons à vendre

 
Actualités
International
Affaires
Sports
Auto
Arts
Cinéma
Vivre
Voyage
Vins
Maison
Techno

Plan du site
Modifier votre profil
Foire aux questions
Nous joindre
Conditions d’utilisation
Politique de confidentialité
Annoncez dans nos médias

© La Presse, ltée. Tous droits réservés.

 

L'enfer des camps nord-coréens raconté par deux survivants | Nina …